Les activités scientifiques
Flux RSS Faq   Glossaire   
Les activités scientifiques > Expertise et sciences sociales



 Présentation et finalités

 

Le recours aux sciences humaines(1) dans le cadre des travaux d'expertise de l'Agence a été engagé depuis plusieurs années sur quelques dossiers. Il est fondé sur :

 

 de l'expertise interne (portée principalement par l'unité risques & société), 

 

 de l'expertise externe (via la mobilisation d'experts de ces disciplines dans certains groupes de travail)

 

 et des collaborations/partenariats académiques formalisés par des conventions de recherche-développement.

 

Les analyses sociologiques développées visent une meilleure compréhension des positionnements des acteurs et de leurs comportements, des argumentations en présence, de leur historique et de leurs évolutions, des conditions de leur déploiement et de leur retentissement dans les situations de controverses et de crises. Elles contribuent également à apporter des éclairages sur des points critiques de l'expertise, ses limites de validité et de recevabilité. Elles produisent des éléments d'analyse sur les préoccupations « sociétales » entourant les questions sanitaires, tant en amont qu'en aval de l'expertise.

 

Les analyses économiques ont également différentes fonctions utiles au processus d'évaluation, qu'il s'agisse par exemple de documenter l'organisation et le fonctionnement des filières ou des marchés, les stratégies et comportements d'acteurs face à la production et/ou à la maîtrise d'un risque, ou encore les coûts de l'inaction ou ceux d'option de gestion face à des situations de risques sanitaires, etc.

 

L'identification et l'analyse des déterminants sociologiques et économiques de certaines situations de risques peuvent ainsi apporter des contributions nécessaires au processus d'expertise, qu'il s'agisse du cadrage des questions à traiter et de leurs différentes composantes, de l'instruction de l'expertise elle-même (e.g. documentation des usages, des expositions et de leurs déterminants, construction et validation des outils et modèles retenus, etc.), jusqu'à, le cas échéant, l'établissement de recommandations. Pour être recevable, la production de connaissances issues de ces disciplines doit être soumise aux mêmes critères d'exigence (compétence, transparence, indépendance, expertise collective, etc.).

 

(1) principalement sociologie des risques, des organisations, des sciences et des techniques, et plus récemment économie - hors travaux menés dans le cadre de Reach

 

 

 

 Principaux partenariats en cours

 

 Groupe de Sociologie Pragmatique et Réflexive (GSPR) de l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS)

 

L'équipe dirigée par F. Chateauraynaud développe depuis de nombreuses années un programme de recherches sur les alertes, les controverses et les crises dont un des points d'application est formé par les dossiers sanitaires et environnementaux. Dans le cadre de ce programme d'observation sociologique unique en son genre, des instruments informatiques ont été mis au point permettant le suivi et l'analyse des dynamiques en jeu dans différents grands dossiers. La collaboration engagée depuis 2008 avec l'Afsset puis l'Anses a permis à la fois de documenter différents dossiers d'intérêts pour l'Agence (radiofréquences, nanotechnologies, OGM, amiante, BPA, pesticides, etc.) de manière à pouvoir mieux comprendre les processus de déploiement des alertes et des controverses en santé environnement dans lesquels s'insère la production de l'expertise.

 

La convention triennale 2011-2014 en intégrant les outils, données et des concepts produits par cet observatoire vise 3 objectifs :

 

 fournir des éléments d'analyse sur des événements présents avec un recul suffisant, en termes de comparaison et de profondeur socio-historique, de façon à outiller adéquatement les dispositifs de dialogue de l'agence, tant en interne qu'avec la société et ses représentants, 

 

 faire apparaître clairement les tendances de fond et les configurations transversales en montrant leurs impacts sur les politiques publiques 

 

 contribuer à l'explicitation des conditions de production de l'expertise publique et de ses formes de contestation, lesquelles changent de nature et d'intensité en fonction des échelles visées par les acteurs.

 

 "Processus d'alerte et dispositifs d'expertise dans les dossiers sanitaires et environnementaux". Avril 2011. Rapport final

 

 "La dose fait-elle toujours le poison ? Une analyse sociologique des mondes de la recherche et de l'expertise à l'épreuve des faibles doses". Avril 2011

 

 

 

 Chaire développement durable de Sciences Po

 

La convention triennale 2010-2012 passée avec la chaire vise principalement à nourrir le débat public sur les questions relatives aux modes de régulation des risques intégrant les jeux d'acteurs au plan international. Un colloque est co-organisé annuellement sur des sujets d'intérêts communs et réunissant scientifiques, décideurs, représentants associatifs et partenaires sociaux.

 

 "Revisiter la prévention des risques professionnels : un enjeu de développement durable". Actes du colloque du 25 juin 2010

 

 "Politiques de régulation des produits chimiques : incidence et effets d'entrainement du règlement Reach". Actes du colloque du 23 juin 2011

 

 Consulter le site de la Chaire développement durable de Sciences Po

 

 

 

 Centre de sociologie des organisations (CSO - Sciences Po /CNRS)

 

 « Contribution opérationnelle des sciences sociales aux activités d'expertise en santé environnement : mise en perspective européenne » 

 

Ce travail d'étude et d'analyse à visée opérationnelle (intérêt et condition de la mobilisation des sciences humaines et sociales dans les procédures d'expertise) a été engagé début 2011. Il vise à :

 

 identifier, et partager au sein de l'Agence, les types de connaissances que les SHS (principalement sociologie) sont susceptibles de produire et de mettre à disposition dans les procédures d'expertise ; 

 

 enrichir la production d'expertise par de nouveaux éclairages susceptibles d'améliorer le processus de décision des pouvoirs publics en matière de gestion des risques ; 

 

 constituer à l'échelle européenne une référence en matière d'association des SHS aux activités d'expertise.

 

 Le rapport final des travaux est attendu début 2013

 

 Consulter le site du Centre de sociologies des organisations (CSO - Sciences Po /CNRS)

 

 

 

 Workshop "Socio économie des risques sanitaires : Quelles approches pour quels usages ?" en partenariat avec le Conseil d'analyse stratégique / Conseil économique pour le développement durable

 

En application des actions des Plans Nationaux Santé Environnement et Plan Santé Travail (PST1 & PST2) relatives à l'analyse socio-économique, un workshop est co-organisé, le 29 novembre 2011, par l'Anses, le Conseil d'analyse stratégique (CAS) et le Conseil économique pour le développement durable (CEDD). Cet atelier vise à clarifier les différentes catégories d'outils d'analyse socioéconomique, et à débattre, à partir de quelques études de cas, de leurs contributions aux différentes étapes du processus d'élaboration et de mise en œuvre de la décision publique.
L'ambition de ce workshop, qui réunira une cinquantaine de participants (représentants d'agences/établissements publics d'expertise, des ministères et des milieux académiques) est d'initier un dialogue sur les différents éléments qui freinent la pénétration de l'analyse socioéconomique des risques sanitaires en France, indépendamment de sa localisation institutionnelle.

 

 Synthèse de la journée "Socio-économie des risques sanitaires - Quelles approches pour quels usages ?"

 

 Verbatim de la journée "Socio-économie des risques sanitaires, quelles approches pour quels usages ?"

 

 Les présentations de la journée "Socio-économie des risques sanitaires - Quelles approches pour quels usages ? (29 novembre 2011) :

 

 Quelle place pour l'analyse socioéconomique dans le dispostif français d'expertise sanitaire ? 
  (Nicolas Durand, IGAS)

 

 Un nouveau cadre pour l'évaluation socioéconomique des risques
  (Olivier Borraz, CSO CNRS/Sciences Po) 

 

  Sur quelles questions débouche une analyse socioéconomique des risques sanitaires ?
   (Oliver Godard, CNRS/Ecole Polytechnique) 

 

 Analyse du coût social des polluants de l'air intérieur
  (Sévérine Kirchner, CSTB/OQAI) 

 

 Un exemple d'analyse socio-économique des mesures de gestion d'un risques lié à l'alimentation
  (Julien Fosse, DGAL) 

 

 Analyse Coût - Bénéfice et Economie Comportementale
  (Nicolas Treich, Ecole d'économie de Toulouse (Lerna Inra &IDEI)) 

 

 Mobilisation des outils économiques dans le cadre du règlement REACh
  (Henri Bastos, Anses) 

 

 Normes de sécurité sanitaire et filières agroalimentaires
  (Louis George Soler, INRA) 

 

 

 

 En savoir plus :

 

 La conduite de l'expertise à l'Anses

 

 "Mise à l'agenda gouvernemental des situations de risques sanitaires environnementaux en France et au Québec". INSPQ 2011 avec le soutien de l'Afsset

 

 "Sur la piste environnementale : menaces sanitaires et mobilisations profanes". Textes réunis et présentés par M. Akrich, Y. Barthe, C. Rémy. 2010. Presses des Mines avec le soutien de l'Afsset.

 

 "La saga du chlordécone aux Antilles : reconstruction chronologique 1968-2008". PB Joly Inra Sens/IFRIS juillet 2010 avec le soutien de l'Afsset

 

 "L'autorisation du chlordécone en France 1968-1981 : éléments historiques sur l'arrivée du chlordécone en France entre 1968 et 1981". M. Fintz. Décembre 2009. Afsset

 

Actes et présentations de colloques :

 

 "Gouverner l'incertitude : les apports des sciences sociales à la gouvernance des risques sanitaires environnementaux". Actes du colloque Afsset/Réseau risques et société. 6 et 7 juillet 2009

 

 "Inégalités environnementales et risques sanitaires". Actes du colloque Afsset/Chaire développement durable de Sciences Po. 10 avril 2008

 

 "Perception et gouvernance des risques sanitaires et environnementaux". Actes du colloque Afsset/Chaire développement durable de Sciences Po. 8 novembre 2007

 

 

 


Copier le lien vers cette page