Flux RSS FAQ   Glossaire   
Actualité


8 juillet 2008
Formaldéhyde et air intérieur : l'Afsset propose des recommandations pour limiter l'exposition de la population générale au formaldéhyde

L'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset) rend son avis sur les risques sanitaires pour la population générale associés à une exposition au formaldéhyde et émet des recommandations afin de limiter l'exposition.

Le formaldéhyde est l'un des polluants de l'air intérieur. Il est présent dans de nombreux produits de construction et de consommation d'usage courant (produits de bricolage, meubles, produits d'entretien, produits cosmétiques…). Les expositions au formaldéhyde peuvent conduire à la survenue d'irritations oculaires ou nasales, notamment pour les individus les plus sensibles. La fréquence de survenue et la sévérité de ces effets ne pouvant être estimées en l'état actuel des connaissances, l'Afsset recommande de :

 limiter l'usage du formaldéhyde et de définir des limites de concentration maximale dans les produits de construction et de consommation courante ;
 améliorer l'étiquetage des produits de consommation courante de manière à limiter l'usage des produits les plus émissifs ;
 encourager une meilleure ventilation des environnements intérieurs ;
 s'appuyer sur les valeurs guides de qualité d'air intérieur (VGAI) proposées par l'agence dans son rapport de 2007 sur le formaldéhyde, pour au besoin mettre en place des stratégies de surveillance et de gestion adaptées.

L'Afsset insiste sur la nécessité d'aérer l'habitat et de respecter les précautions d'usage lors de l'utilisation de produits de consommation courante.

Au niveau européen, le formaldéhyde est classé cancérogène de catégorie 3 . Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) a classé, en juin 2004, le formaldéhyde comme substance cancérogène avérée pour l'homme (groupe 1). Cependant, les niveaux d'exposition restent largement inférieurs aux seuils mentionnés dans la littérature considérés comme protecteurs de l'apparition du cancer du nasopharynx. Au final, le risque pour la population générale de développer un cancer du nasopharynx suite à l'inhalation de formaldéhyde seul semble négligeable au vu des niveaux de concentration mesurés actuellement dans l'air.

L'Afsset reste vigilante sur le sujet et recommande de continuer les études et plus précisément d'améliorer les connaissances sur les sources et les niveaux d'exposition de la population générale. L'agence rendra dans les prochains mois son rapport concernant les risques sanitaires pour les travailleurs liés à une exposition au formaldéhyde.

 

 En savoir plus :

 

 Risques sanitaires liés à la présence de formaldéhyde dans les environnements intérieurs et extérieurs : toxicité du formaldéhyde - Etat des connaissances sur la caractérisation des dangers et choix des valeurs toxicologiques de référence (4,1 Mo) 

 

 Risques sanitaires liés à la présence de formaldéhyde dans les environnements intérieurs et extérieurs : évaluation des risques sanitaires pour la population générale (4,70 Mo)

 

 Télécharger le communiqué de presse

 


Copier le lien vers cette page